Programme provisoire du séminaire «L’argument scientifique dans les controverses»

Voici le programme provisoire du séminaire « L’argument scientifique dans les controverses » du 22 octobre 2019.

8 h 30 Accueil

9 h 00 Présentation du séminaire : Thierry Libaert, Président ACCS.

9 h 15 L’argument scientifique dans les controverses climatiques

Jean-Pascal van Ypersele, Professeur de climatologie à l’UCL, ancien vice-Président du GIEC (sous réserve)

9 h 45 Table ronde n° 1 : « Science, argumentation et controverses »

(Interventions de 20 mn chacune, 10 mn de questions entre chaque)

Modération : Bernard Motulsky 

  • Rendre un argument « scientifique », Juliette Rouchier, LAMSADE, PSL
  • Le scientisme militant dans l’argumentation à caractère scientifique : une étude de cas du mouvement zététique dans les débats publics, Cyrille Bodin,  LISEC – Unistra
  • Mobiliser la science pour éviter la controverse : la voie de l’apprentissage et du progrès, Alice Friser, Université Montréal

11 h 15 Table ronde n° 2 : « Scientifiques et experts dans les controverses scientifiques et les polémiques médiatiques »

(Interventions de 20 mn chacune, 10 mn de questions entre chaque)

Modération : Thierry Libaert 

  • Le recours à l’expertise dans la lutte contre un projet uranifère au Québec, Stéphanie Yates, UQAM
  • Espèces invasives : l’argumentation scientifique pour échapper à ses responsabilités. Le cas de la Caulerpa Taxifolia en Méditerranée, Arnaud Mercier, Paris 2
  • Les fonctions de l’argument d’autorité scientifique en contexte de controverse environnementale, Olivier Turbide et Thomas Maxwell, UQAM 
  • Convoquer, réécrire la science : enjeux et acteurs de l’information, communication et éducation à l’alimentation, Simona De Iulio et Susan Kovacs, Université de Lille, GERiiCO

13 h 15 Déjeuner

14 h 30 Table ronde n° 3 : « OGM, pesticides et substances cancérigènes : quand la science devient affaires »

(Interventions de 20 mn chacune, 10 mn de questions entre chaque)

Modération : François Allard-Huver 

  • La classification d’un produit chimique comme substance cancérigène, Laurence Huc, INRA
  • L’argument scientifique dans les controverses sociotechniques sur les OGM agricoles, Gaëlle Le Dref, Université de Strasbourg, Université de Lorraine 
  • L’argument scientifique pour légitimer la controverse : la communication sur l’affaire Séralini, Fanny Domenec, Paris 2 
  • La science dans la construction de légitimité dans la communication d’acceptabilité. Le cas du Glyphosate, Nicolas Vanderbiest, Reputatio Lab

16 h 30 Table ronde n° 4 : « Le point de vue des profesionnels de la communication »

(Interventions de 15 mn chacune, 10 mn de questions entre chaque)                    Modération : Arnaud Mercier

  • La relation entre les chercheurs et les parties-prenantes, arme de construction massive de l’impact du message scientifique, Pierre-Loïc Nihoul & Thibaut De Norre
  •  La valeur de l’autorité découlant de la connaissance pour les communications avec le grand public, Elizabeth Hirst, MA, ARP, Université McGill
  • L’utilisation de la science pour valoriser des positions morales sur des sujets sensibles. Emmanuel Bloch. Thales. 

17 h 30 Conclusion générale

18 h 15 Fin des travaux